Demain le film
Demain le film

Demain le film hein, pas mon vendredi !

Ca fait des mois qu’il attendait dans un tiroir, sans trouver le temps de le regarder. La loose complète :/ Maintenant au moins cet affront est réparé. Bon honnêtement c’était pas un gros manque non plus dans ma culture Décroissance, puisque ce documentaire est clairement orienté grand public, vulgarisation donc.

Le problème c’est que du coup, je l’ai regardé samedi soir… et là ca fait 4 jours que j’aimerais t’en parler et que j’y arrive pô. Ca te donne idée à quel point il me laisse un souvenir… impérissable ! Plus sérieusement, j’aime bien la construction. Les axes présentés (nourriture, énergie, économie, démocratie, éducation) sont intéressants mais comme je suis déjà passée de l’autre côté je trouve ca léger (normal c’est de la vulgarisation !) et trop consensuel. Donc j’attends une suite maintenant, en espérant qu’elle ne soit pas comme pour les blockbusters (c’est-à-dire pourrie).

Certes, on ne peut pas traiter le sujet à fond en moins de 2h mais quand même…

Quoi ? Je suis un peu dure en jugement ? Bah pour moi “manger moins de viande” c’est pas super courageux comme discours. Les énergies alternatives ? Elle est où la question de l’approvisionnement en lithium qui détruit des territoires protégés pour faire des batteries ? Quid du recyclage des panneaux photovoltaïques ? Le Revenu de Base ? Zappés ! Pourtant ce dernier fait largement partie du kit du militant Décroissance.

Et puis il y a les monnaies locales ! N’est-ce pas un magnifique débat (qui a dit troll ?) à l’heure de l’Euro où parler du Franc équivaut au repli identitaire ? Quels sont les sous-entendus politiques de cette “réussite” ? Sans parler de démocratie, on pourrait peut-être déjà parler de la politique induite par ces évolutions et d’être plus concret. Qui sait, ca donnera peut-être des idées à certains politiciens qui auront le courage de les reprendre à leur compte ? Ce serait, amha, une façade moins “populiste”, plus crédible donc aux yeux des électeurs !

Côté éducation, le sujet a déjà été bien traité avec Être et Devenir, je dirais même infiniment mieux, même si j’accorde une certaine note positive à l’initiative finlandaise. Une école reste une école. Comme le dit Jean-Pierre Lepri, on peut repeindre les murs de la prison autant de fois qu’on veut, la faire plus ou moins grande, décider d’y mettre une fenêtre ou non, ca reste une prison. Une école n’aura jamais le goût de la Liberté qu’offre l’IEF à un esprit humain en plein apprentissage.

Total
1
Shares

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Aller à la barre d’outils