Toilettes sèches : Ne caguez plus dans l’eau

C’est fou quand on y pense le nombre de fois dans une journée que l’on va aux toilettes surtout quand on est une famille de 4 qui vivent 100% de leur temps ensemble à la maison. Sans compter les 2 chats qui y passent aussi mais ça c’est une autre histoire.

A chaque passage, que ce soit pour la petite ou grosse commission, on tire la chasse d’eau, soit bien 5 litres d’eau potable qui partent comme de rien.

Avec les toilettes sèches je me bas pour économiser l’eau

On est de plus en plus nombreux à réaliser l’importance de l’eau potable à notre époque. Quand on voit toutes ces industries qui utilisent de l’eau potable, la plus pure possible pour extraire le lithium des batteries et la polluer de façon irréversible par exemple, et c’est loin d’être les seuls. Tous ces agriculteurs qui utilisent à tout va des engrais et pesticides dans leurs champs en monoculture et surtout en mauvaise santé. Forcément ils vont polluer les nappes phréatiques en même temps que tuer les sols, la vie microbienne et finalement les récoltes.
L’eau potable devient une denrée rare et l’homme ne s’en rend pas encore compte, peut être le fera t il quand il sera déjà bien trop tard.

Les toilettes sèches, trop facile à monter !

Mais moi, je n’ai pas envie de rester les bras croisés à attendre que ça arrive. Alors j’agis, à mon niveau, petit à petit, même si ce n’est pas parfait.

wc classiqueschasse d'eau qui fuit

Il y a presque 1 an maintenant, après maintes tentatives de réparations de nos vieilles toilettes, les fuites étaient toujours là. Gaspillage d’eau supplémentaire et d’argent qui part comme ça, alors qu’on est plutôt dans un régime décroissant c’est le comble !

On a pris la grande et importante décision de démonter les WC, au risque de passer pour des hurluberlus devant nos famille et amis qui passeraient à la maison. Je les entendais déjà (mes parents notamment) Mais c’est quoi ça ? Vous allez pas garder ça ? On est de retour à l’homme de Cromagnon. Vous allez voir, vous allez en revenir. C’est trop contraignant et puis franchement ça va sentir mauvais, surtout l’été avec les vers des mouches. J’ai vu ça de mon temps quand j’étais petite… et j’en passe…

Jusqu’à… Non ça me bloque je peux pas… oui il y en a qui font leur précieux…

toilettes sèches option litter kwitter

Donc nous voilà, les toilettes démontées et entrain de fabriquer avec des planches trouvées dans la grange nos toilettes sèches. Planche, trou, seau, copeaux et l’aventure démarre. Les enfants étaient ravis et avaient bien compris le ridicule de faire ses besoins dans l’eau potable. Finalement on est super fier de nous, pas bricoleurs mais on a réussi à créer ça et ils sont plutôt bien !

toilettes sèches terminées

Les toilettes sèches comment ça marche ?

Le système est simple : faire ce qu’on a à faire aux wc, recouvrir d’un peu de copeaux que l’on humidifie pour faire une barrière anti-odeurs et le tour est joué. Et franchement, pas de mauvaises odeurs dans les toilettes. Au bout d’un an pas de retour en arrière de prévu, au contraire. Nos amis ont vite compris et adhéré à cette façon de faire. Et non l’été pas de bêtes dedans,ni d’odeur. Bah oui, le seau se remplit et se jette régulièrement. Donc franchement faut pas écouter toutes ces histoires de grand mère, je t’assure qu’il n’y a jamais eu non plus de sorcières dans les puits, pas plus que le reste… 😉

l'eau il faut la boire, pas la polluer

Total
67
Shares

11 commentaires

  1. Merci pour cet article. Je rêve de mettre ça en place chez moi mais mon conjoint met son véto depuis longtemps. Nous avons un compost extérieur donc on pourrait y jeter notre seau de toilettes sèches. Il est possible que mon conjoint accepte pour le WC de l’étage (nous avons 1 WC à l’étage et 1 autre au rez-de-chaussée). Dans cet optique j’essaie de prévoir les choses avant de me lancer à enlever ce qui existe, mais je n’ai jamais fait de bricolage. Auriez-vous connaissance ou avez-vous eu recours à un ‘do it yourself’ facile et efficace sur le web ? Pour le seau, avez-vous un seau spécifique, avec couvercle ou non, ou un seau plastique peut suffir ? Auprès de qui vous fournissez-vous en copeaux/sciure ?
    Merci pour l’article et les photos, ça me motive encore plus. 🙂 Magali

    1. Dans le cas présent c’est vraiment fait à l’arrache. Pas de tuto rien, mais on en trouve facilement 😉 . Le seau est un seau Leroy Merlin à 2€, temporaire le temps de trouver le seau inox qui va bien à 50€ minimum gloups ! Il faut penser litrage selon la taille de la famille. Ici un seau de 20L fait 3-4 jours environ, en vivant 100% du temps à 4 dans la maison. Les copeaux c’est au choix : soit tu as une scierie sympa près de chez toi (que je n’ai pas encore trouvé hélas !), soit tu prends des copeaux pour rongeurs, genre 25€ la balle de 350L (de mémoire) et ca dure 3-4 mois facile si je ne me trompe pas.

  2. Très sympa votre post,sauf l’allusion aux soi-disant ”histoires de grand-mères”. Ma grand-mère avait justement des toilettes sèches qui ressemblaient aux vôtres. Que nous revenions à ces méthodes me semble très sensé,rendons hommages à nos aïeux au lieu de laisser penser que nous avons tout inventé!

    1. La génération de nos parents a tiré un trait sur la vie qu’ils ont eu petits. Je vois ma mère pour qui le tout jetable est préférable (mouchoir en papier, essuie tout, …) et pour les toilettes sèches c’est la même malheureusement. Mais bon, notre génération est là pour faire bouger les choses et c’est tant mieux !

  3. J’aimerais bien moi aussi faire ça ! Mais bon on est en appartement… et à mon avis mon mari risque de me dire : non là tu tombes dans l’extrémisme…
    Ceci dit, pour un moindre mal, on ne tire pas la chasse d’eau à chaque fois. Du coup ma fille de 6 ans, peu importe ce qu’elle fait et où elle le fait, a tendance à ne JAMAIS tirer la chasse d’eau !!! 😉

    1. A part la chasse d’eau en moins, c’est exactement pareil que des toilettes normales, quoique je crois que je finis par les trouver plus confortables et moins bruyantes que les WC traditionnels 😉

  4. En lisant les quelques commentaires précédents parlant des différentes générations je suis amusée… Enfin si on peut appeler ça “amusée” Vous dites que vos parents ont fait un traits sur leurs modes de vies, prônant le “moderne” avec le jetable. Et que votre génération essaye de relever cette pauvre écologie. Mais je pense que le souci vient aussi de ma génération et de celle qui suit qui est totalement enfermée dans cette société de consommation poussé par une besoin d’avoir “la dernière chose sortie !” et surtout du neuf sinon c’est ringard. Et leur faire ouvrir est un défi ! En tout cas bonne continuation dans votre aventure 😀

    1. Comment échapper à la société de consommation ? Le modèle économique de la planète est en mode “croissance” ! Donc comme pour réussir il faut vendre toujours plus, tout notre environnement “sociétal” est optimisé pour nous pousser à consommer. Je ne peux pas en vouloir à ceux qui sont piégés dedans, mais j’aimerais qu’à un moment on tente tous un peu plus de résister quand même… rien qu’un petit peu 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Aller à la barre d’outils